Les plongées

La réserve marine de Cozumel se situe autour de la côte sud-ouest de l’île. Elle s'étend sur 12 000 hectares, et existe depuis 1996. Les eaux chaudes de la mer des Caraïbes, mais aussi les vents et les courants auxquels l’île est exposée, ont favorisé la colonisation de la roche par le corail, et la topographie des lieux procure habitats, abris et garde-mangers rêvés aux animaux marins.

Le plongeur se voit donc offrir une immense zone de plongée protégée, dont la visibilité, les couleurs et la diversité de la vie animale en font un des meilleurs spot de plongée du monde.

 

Cozumel expedition plongee01 1

Différents types de sites de plongée

Différentes topographies nous sont offertes, ce qui donne des sites de plongée très différents les uns des autres. Ainsi, la plongée à Cozumel n'est jamais monotone.

 

  • De nombreux tombants, que l'on rencontre sur plusieurs types de sites, et qui parfois commencent eux même assez profond (entre 20 et 30m), et que l'on doit se contenter de « survoler ». Mais on trouve des tombants aussi sur des sites rocheux, et après être passé dans les dédales de roches sculptés, un tombant ouvrira l'horizon pour le plus grand plaisir des yeux.
     
  • Des fonds plats, sableux, souvent peu profonds, donc gorgés de lumière et de couleurs. Ces sites sont parsemés de patates de corail qui sont le refuge d'une incroyable densité d’espèces de poissons, mais aussi de tortues, crustacés et autres coquillages.
     
  • Des enchevêtrements de roches sculptées ou l'on trouve de nombreux tunnels, canyons et tombants. Ces paysages sont a couper le souffle, la roche est complètement recouverte de coraux et d'éponges des couleurs aussi variées que chatoyantes. C'est aussi sur ces sites-là que l'on a la chance de voir de plus gros poissons.
     
  • Des « paseos », sorte de couloirs très larges (plus de 10m), au fond plutôt plat, donnant sur un tombant côté « large », et qui ne sont pas dénués de rochers et autres patates de corail. Là, tortues, requins nourrice, mérous et murènes partagent l'endroit avec des espèces plus rares comme des hippocampes.

Cozumel expedition plongee024

Cozumel expedition plongee025

Cozumel expedition plongee016

La vie marine

Les recensements disent que Cozumel accueil 105 espèces de corail et 262 espèces de poissons différentes ! Nous n'allons pas les décrire toutes ici, mais pour résumer, les poissons couramment rencontrés sont : demoiselle, perroquet, lutjan (vivaneau), chirurgien, papillon, poisson-coffre, poisson-anges gris, français, empereur, baliste, rascasse, porc-épic, raie, poisson-lime, poisson-tambour (le juvénile est magnifique), plusieurs espèces de murènes, etc.

 

Les espèces notables que l'on peut croiser, et qui ne sont vraiment pas rares, sont, entre autres : langouste, dont des spécimens énormes (longues comme le bras !), tortue de différentes espèces : caouanne (loggerhead), verte (green), à écaille (ou imbriquée, hawksbill), crabe-diadème, carangue, requin nourrice, requin pointe noire, requin bouledogue, mérou (dont certains spécimens de très grande taille), barracuda, raie-aigle, murène (beaucoup d'espèces différentes), et le fameux « poisson crapaud splendide » (endémique de Cozumel, voir photo ci-contre), pour ne citer que ceux-là.

 

Cozumel présente un immense récif corallien : le corail s'est fixé sur la roche et a colonisé chaque cm² disponible ! La roche est également fortement colonisée par une faune fixée filtrante, et une multitude d'espèces d'éponges ajoute des tons chatoyants à la palette déjà colorée des coraux.

Cozumel expedition plongee021

Cozumel expedition plongee08

Cozumel expedition plongee023

Les conditions

Le vent

Cozumel est une île, et elle est exposée aux vents. Ces vents peuvent parfois être assez fort, et la mer formée. La moyenne sur l'année est d'une dizaine de nœuds (force 3), et ne dépasse que très rarement les vingt nœuds (force 6). La période la moins ventée est de juin à septembre. Le vent ne pose pas de problème particuliers pour les plongées, cependant, les voyages retour peuvent être assez froids sur le bateau, lisez notre page Les conseils d'Expedition-Plongée pour vous équiper convenablement.

 

Les courants

Le courant est souvent présent, bien que nous ayons pu effectuer des plongée sans aucun courant. Mais beaucoup de plongées à Cozumel se font en « dérivante ». Ces courants sont rarement trop forts pour affecter la qualité de la plongée, surtout si vous maîtrisez les techniques de plongée dérivantes.

Le bateau suit les plongeurs, et vous récupère la où vous faites surface, donc aucune nécessité de nager ou d'attendre. Le capitaine vous jettera une ligne afin que vous ne dériviez pas pendant que vos camarades remontent un par un sur le bateau, et, avant la plongée, le guide ou le capitaine vous donnera le nom du bateau, le nom du capitaine, et le canal sur lequel l'appeler, au cas où vous seriez récupéré par un autre bateau que le vôtre. Donc tout est prévu !

 

La visibilité

L'excellente visibilité des eaux de Cozumel était un des souvenirs principaux de nos plongées d'il y a 16 ans. Et là aussi, notre expérience de 2015 a été à la hauteur de ce souvenir. La visibilité à Cozumel dépasse très souvent 30m. Sur les sites de plongées peu profond et baignés de lumière, l'eau parait aussi clair que dans une piscine. Et même profond, si les couleurs disparaissent et la lumière diminue, la visibilité, elle reste vraiment excellente. Cozumel offre réellement une visibilité hors du commun.

Cozumel expedition plongee019

Cozumel expedition plongee015

Cozumel expedition plongee010